Quittant Saint-Emilion, la D243 sillonne les champs de vignes qui s’étirent à perte de vue. Arrivés à Saint-Etienne-de-Lisse, nous pouvons distinguer au loin le Château de Pressac et son immense parc implanté sur un tertre dominant la plaine bordelaise.

vueauloin-chateaudepressac

Le Château de Pressac (Bordeaux) depuis la route.

L’immense propriété appartient à Jean-François Quenin depuis 1997 et s’étend sur 42 hectares dont 36 hectares sont occupés par les vignes âgées de 30 ans en moyenne.

entree-chateaudepressac

Entrée du Château de Pressac

HISTOIRE

L’histoire de ce domaine est longue… Il en a contemplé des siècles et des guerres depuis sa construction qui date du Moyen-Âge. Érigé sur un tertre qui surplombe la vallée, il présentait un intérêt stratégique évident pour surveiller les allées et venues qui avaient lieu dans la vallée.

chateaudepressac2

Vue imprenable sur la vallée depuis le Château de Pressac.

Au 14ème siècle, l’Aquitaine est en partie la possession du Roi d’Angleterre, Edouard III. Elle sera la proie d’une lutte incessante entre Français et Anglais pendant près d’un siècle: c’est la fameuse guerre de Cent Ans, qui se terminera en 1453 au château de Pressac où les anglais rendirent les armes.

chateaudepressac1

L’imposante bâtisse du Château de Pressac.

Lorsque le château fut acquis par Jean-François et Dominique Quenin en 1997, de gros travaux de restauration et d’aménagement furent entrepris. Le domaine viticole fut étendu en aménageant des terrasses sur les coteaux escarpés sur lesquelles furent plantés de nouveaux ceps de vignes.

chateau_de_pressac_vignoble1

Vignes en terrasse vues du ciel.

Le vignoble existant fut également modifié et entièrement repensé, il fallut arracher les anciennes vignes de Merlot et de Cabernet autrefois plantées sur des parcelles inadéquates à leurs besoins, et replanter de nouveaux pieds en veillant à ce que les sols choisis pour chaque variété soient conformes à leurs exigences. C’est ce qui explique la jeunesse des vignes – moyenne d’âge de 30 ans – malgré le long passé historique du château.

Le chai lui aussi fut soumis à des travaux de rajeunissement, il fut intégralement rénové et modernisé en 1999.

Autre date marquante dans l’histoire récente du domaine: 2012 avec la promotion du Château au classement des Grands Crus de Saint-Emilion !

LE VIGNOBLE

Le vignoble se répartit sur 36 hectares. Une partie des vignes se situe sur le plateau entourant le château, une autre partie pousse sur les flancs de coteaux (5 hectares environ) et la dernière partie se situe en pied de côte, en contrebas. L’encépagement est constitué majoritairement du trio bordelais représenté par le Merlot, le Cabernet Sauvignon, et le Cabernet Franc, mais aussi, fait plus rare dans le vignoble de Gironde, par des vignes de Carmenère, qui « […] selon Daurel, était très cultivée en Médoc avant le Phylloxera, à cause de la qualité exceptionnelle de son vin […] » (Dictionnaire des cépages et de leur synonymes – Pierre Galet). Enfin, un dernier cépage complète la liste , c’est le « Noir de Pressac », nom local accordé au Côt ou Malbec, que le seigneur de Barraut et écuyer Jean-Baptiste-François de Vassal-Montviel aurait ramené au 18ème siècle depuis le Quercy.

Concernant la culture de la vigne, le domaine pratique la lutte raisonnée, une démarche consistant à limiter au maximum les traitements chimiques et à choisir des produits moins agressifs que ceux employés en culture traditionnelle. L’aménagement de terrasses en flancs de coteaux impose, quant à lui, un travail des sols  à l’aide d’un cheval.

Les vendanges se font manuellement, et les raisins sont rigoureusement triés par le biais de deux tables vibrantes et d’une table à tri optique, véritable petit bijou technologique qui s’avère plus fiable et plus performante qu’une dizaine de trieurs manuels.

chateau_de_pressac_vinification2

Les barriques d’élevage du Chai.

Au chai, les raisins subissent généralement une première macération de 2 à 5 jours à basse température avant que ne démarre la fermentation. Jus de goutte et jus de presse sont alors séparés et les moûts sont ensuite élevés pendant un an en barriques de chêne, dont 65% sont neuves.

LES VINS

Le domaine produit deux cuvées : « Château de Pressac« , premier vin du Château et promu au classement des Grands Crus depuis le millésime 2012, et « Château Tour de Pressac« , le second vin. Les deux cuvées sont issues d’un même assemblage de Merlot généralement majoritaire, de Cabernet Franc, de Cabernet Sauvignon, de Pressac (ou Malbec) et de Carmenère, dont les proportions peuvent varier d’un millésime à l’autre.

Les deux cuvées, premier vin et second vin, sont vinifiés avec le même soin. La différence entre les deux provient de la vigne elle-même, plus particulièrement de son âge, puisque les baies des plus anciens ceps sont réservées au premier vin.

chateaudepressac-gdcruclasse2014-blog

Château de Pressac Grand Cru Classé 2014

« Château de Pressac Grand Cru Classé 2014 » est d’une rare complexité. La présence, même faible, des cépages de Pressac et de Carmenère n’y est certainement pas étrangère. L’élevage en fûts de chêne d’1 an 1/2 confère au vin de la souplesse, la bouche offre une belle matière et des arômes de fruits bien mûrs. La complexité aromatique est envoûtante, à la fois florale et épicée, fruitée et chocolatée. Ce millésime peut être conservé en cave plus d’une dizaine d’années, ou être bu dès maintenant car ses tanins présentent un grain de grande qualité. Beaucoup de classe et de caractère, on aime!

chateaudepressac-stemiliongdcru-2009

Château de Pressac Saint-Émilion Grand Cru 2009

« Château de Pressac 2009 » est un millésime que nous avions la curiosité de découvrir. Réputé pour être une grande année dans le monde viticole bordelais, cette cuvée nous a aussi permis d’estimer le potentiel de vieillissement des vins du Château. Nous n’avons pas été déçus, le millésime 2009, dégusté en 2014, offre des arômes fruités d’une puissance et d’une fraîcheur émouvantes, ainsi que de délicieuses notes tertiaires de cuir. Sans aucun doute, il évoluera favorablement encore ces prochaines années, la patine du temps lui ira comme un gant.

tourdepressac-gdcru-2014-blog

Château Tour de Pressac Saint-Émilion Grand Cru 2014

« Château Tour de Pressac 2014 » est donc le second vin du château. Les cépages de cette cuvée ainsi que leur proportion d’assemblage sont strictement identiques à ceux du premier vin de même millésime.

Sa dégustation nous a immédiatement confirmé qu’il avait été produit avec le même soin que le premier vin. La complexité aromatique est bluffante et presque perturbante, les parfums de cette cuvée évoquant les grands vins languedociens avec des notes d’épices et de réglisse qui rendent l’ensemble extrêmement savoureux. Le velouté de la bouche en fait une gourmandise à laquelle il est difficile de résister!